Rechercher

Salehe Bembury, la figure montante du monde de la sneakers

Dans le dynamique, où les tendances éphémères dictent les règles et les marques de luxe rivalisent d’innovation pour séduire les accros du shopping, une étoile, brille particulièrement. Son nom ? Salehe Bembury, une figure montante du monde de la sneakers. S’il est un designer ultra renommé dans le milieu, Bembury se distingue par sa singularité et sa réticence à collaborer avec les deux géants de l’industrie de la sneakers : Nike et Adidas. Qui est donc celui que l’on surnomme le roi du sneakers game ? Plongeons ensemble dans le parcours atypique du designer qui attire la hype comme un aimant.

Les débuts de Salehe Bembury

Né au coeur de l’effervescence new-yorkaise d’une famille à l’aise mais pas fortunée. Bembury a su dès son plus jeune âge qu’il désirait se lancer dans le design de chaussures. Grâce à son père photographe, il développe très tôt un esprit créatif. Il va alors étudier le design industriel à l’université de Syracuse avant de faire ses premiers pas dans le milieu chez Payless, l’équivalent américain de notre Halle aux Chaussures.

Débuts de Salehe Bembery

Malgré la frustration générée par les contraintes imposées par la marque, Bembury percevra cette expérience comme une leçon précieuse. Il continuera son ascension en intégrant l’équipe de Cole Haan, une marque de souliers appartenant à Nike. C’est là qu’il rencontrera son premier mentor, Jeffrey Anderson. Ancien collaborateur de Kanye West, Anderson sera le tremplin qui propulsera Bembury vers Yeezy, la marque de West.

L’ère Yeezy et la traverée du désert

Bembury a toujours été un fan de Kanye West, rejoindre Yeezy fut donc une consécration pour lui. Il apportera sa contribution à plusieurs pièces des saisons 3 et 4 de la marque. Malheureusement, cette expérience prendra fin de manière abrupte, plongeant Bembury dans une période de chômage. Pendant un an, il se retrouve à vivre de petits boulots et des économies, une expérience qui va le faire douter de son talent et le poussera à remettre en question son choix de carrière.

L’émergence de Salehe Bembury

Bembury ne se laisse pas abattre. Il continue à envoyer des courriels et des demandes sur LinkedIn, démarchant activement les marques. Son acharnement finit par payer lorsque Versace lui tend la main. Bembury deviendra le vice-président de la gamme chaussure chez Versace, signant des modèles tels que la Versace Chain Reaction, le plus gros succès de la marque à ce jour.

Salehe Bembery

A force d’être sollicité, Bembury décide de voler de ses propres ailes. Il quitte Versace et collabore avec des marques comme New Balance, Crocs et Clarks. Malgré des designs parfois controversés, Bembury réussit à se faire un nom dans l’industrie de la sneakers, attirant l’attention du grand public.

Un génie qui refuse Nike

Là où Bembury se distingue réellement, c’est par son indépendance et sa volonté de rester libre dans sa création. Il refuse un contrat chez Nike, préférant collaborer avec Crocs, et crée sa propre marque, Beaspunge. Bembury n’a pas peur de prendre des risques et de repousser les limites de la création.

Salehe Bembury est sans conteste une figure montante du monde de la sneakers. Son parcours, jalonné de défis et de rencontres, est une source d’inspiration pour tous les designers en herbe. Son audace, sa créativité et sa volonté d’indépendance font de lui une véritable étoile montante dans le monde de la mode. Affaire à suivre donc pour ce designer dont la popularité ne cesse de croître.

Découvrez plus d'articles

Monitorius

Monitorius : Bot Vinted Autobuy

Monitorius se positionne comme le leader, offrant des outils pour maximiser vos profits. Grâce à une combinaison puissante d’automatisation, d’intelligence artificielle et de ressources éducatives,

Read more >