Rechercher

L’incroyable histoire Ari Menthol 10s et la première bootleg sneakers

Aujourd’hui, dans le monde des sneakers, il est difficile de surprendre ou de choquer. Pourtant, en 2006, une paire de baskets a réussi à ébranler l’industrie. C’est l’histoire d’une bootleg sneakers qui est devenue une légende urbaine et une pionnière dans le monde des bootlegs . Je vous amène dans l’univers d’Ari Forman, le designer qui a osé, le créateur des fameuses Menthol 10s.

 

Qui est Ari Saal Forman, le créateur de la première bootleg sneakers

Né à Los Angeles, Ari Forman débarque à New York avec une passion : les stickers. Adolescent, Forman se laisse fasciner par la publicité omniprésente de Newport Menthol, une marque de cigarettes qui menait une campagne agressive. Un détail piquant : Ari déteste la cigarette. Sa mère en était malheureusement accro, et elle a fini par succomber à la maladie. De cette expérience traumatisante est née chez Ari une révolte, une envie de dénoncer la toxicité de la cigarette et le marketing agressif qui la promeut.

ari saal forman menthol 10s

Ari voulait s’inspirer de ce qu’il détestait le plus pour créer une paire de sneakers. Elle serait une allégorie entre la vente agressive des cigarettes et le marketing de Nike sur la sneaker. Il voulait créer une pièce qui serait plus ambitieuse et originale qu’une Nike, qui surpasserait en elle-même la valeur des Nike et plus rare encore.

 

La création d’une légende dans le monde des sneakers 

La sneaker, baptisée Menthol 10s, est peinte en vert et turquoise, avec le swoosh inversé. Son packaging est une véritable oeuvre d’art : la boîte ressemble à un paquet de cigarettes géant avec les warnings labels, comme sur les vrais paquets. La sentence « Get of the Brandwagon » est même inscrite dessus. Le papier dans lequel se trouvent les chaussures ressemble à du papier de cigarette, et la semelle imite un filtre à cigarette.

bootleg sneaker

Les Menthol 10s ont été lancées en juin 2006, exclusivement dans le magasin Alife à New-York et à des amis , en seulement 252 exemplaires. Ainsi, les amateurs de sneakers ont rapidement fait le déplacement, et la paire s’est retrouvée sold out en un rien de temps.

 

Les procès de bootleg sneakers, Nike et Newport

Évidemment, une telle provocation n’est pas passée inaperçue. Les géants de l’industrie, Nike et Newport, ont très vite réagi. Nike a envoyé une lettre à Ari lui demandant d’arrêter la production de ces sneakers, tandis que Newport a engagé des avocats pour attaquer Ari en justice.

Procès Nike - Ari Menthols

Cependant, les deux sociétés ignoraient une chose : seuls 252 paires avaient été produites. Nike pensait que 30 000 ou 40 000 paires avaient été mises sur le marché.

Ari a déclaré que ça n’a jamais été son but de gagner de l’argent avec cette paire. Pour lui, il s’agissait d’une expérience sociale avant tout. Néanmoins, la situation a pris tout autre tournure et Ari s’est retrouvé dans l’incapacité de posséder, porter ou avoir une photo de cette paire.

Combien coûte une Ari Menthol 10s

Avec une quantité aussi limitée cette paire de sneakers est quasiment impossible à trouver. Sur Ebay il existe des vendeurs qui proposent à la vente les Ari Menthol 10s, mais accrochez-vous bien car il faudra compter plus de 12 000$ pour s’offrir cette pièce unique. Ce prix s’explique en grande partie par sa rareté, les Ari Menthol ont seulement étaient édités en 252 exemplaires. Cependant prenez garde aux nombreuses sneakers fake à des prix réduits. Il ne fera aucun doute qu’une paire d’Ari Menthol 10s en dessous de ce prix à plus de chance d’être une contrefaçon qu’un produit authentique.

L’impact de la Menthol 10s

Cette sneaker est devenue une pièce de collection introuvable, presque mythique. Elle est la preuve que l’art peut servir de médium pour critiquer et défier l’industrie. Le pari d’Ari est réussi : « il a créé une sneaker qui dénonce l’addiction, que ce soit celle des cigarettes ou des sneakers. »

Ce qu’il faut retenir : une histoire qui mêle une sneaker, un artiste avec sa vision. Ari Forman a voulu montrer à quel point le marketing peut être agressif et comment cela peut mener à l’addiction. Alors oui, nous sommes les premiers tous les samedis matin à chaque drop. Toutefois, n’oublions pas que c’est avant tout une passion. Par ailleurs, Ari a appris à ses dépens que provoquer Nike, c’est une chose. Cependant, défier une entreprise de cigarettes, c’est une toute autre histoire.

Et vous, que pensez-vous de cette histoire ? Est-ce que cela change votre vision du monde des sneakers et de leur marketing ? Peut-être que la prochaine fois que vous mettrez vos baskets, vous penserez à Ari et à ses Menthol 10s.

Découvrez plus d'articles