Les masques : un vrai nettoyage de peau

Les masques ont la réputation d’accomplir toutes sortes de miracles. On assure qu’ils rajeunissent les peaux vieillies, qu’ils pénètrent profondément dans l’épiderme pour nourrir les cellules en formation et qu’ils affinent le grain de la peau. Tout cela, malheureusement, n’est pas vrai.
Des publicités tapageuses vantent les incroyables bienfaits d’ingrédients exotiques incorporés à certains masques. Même si vous doutez des publicités dans ce domaine, ne vous privez pas pour autant d’un élément très appréciable en tant que soin de beauté régulier.

 

Les fonctions du masque

La première est d’accélérer la circulation sanguine à la surface de la peau : ils sont donc stimulants. Ils exécutent ensuite un travail de nettoyage en profondeur plus efficace que celui des savons, des crèmes et de l’eau. Enfin, ils adoucissent la peau et le teint en est clarifié et rafraîchi.

Les masques ont une fonction moins physique et plus morale. Ils vous aident à vous sentir fraiche, mieux dans votre peau. Un beau visage illuminera votre silhouette et que vous portiez des vêtements grandes tailles ou non.

Les masques sont très différents selon le type de peau à laquelle ils sont destinés, et les fonctions qu’ils ont à remplir. La plupart d’entre eux contiennent une forte proportion d’eau mais le support varie beaucoup. Il peut être une pâte épaisse, une émulsion crémeuse ou un gel que l’on enlève à l’eau. Ou encore, il forme par évaporation une pellicule qui se détache facilement.

 

Les bienfaits du masque

L’effet de « drainage » est particulièrement appréciable. Le rétrécissement du masque resserre les tissus cutanés et dilate les vaisseaux sanguins ; le sang afflue à la surface de la peau, colore et adoucit le teint. La couche interne de la peau se dilate très légèrement lorsque les fluides s’écoulent dans les vaisseaux sanguins. La peau, stimulée, paraît plus jeune et les petites rides disparaissent temporairement. Les pores dilatés se resserrent. Bien que l’effet du masque ne soit que temporaire, il est comparable à celui d’un massage : il facilite l’élimination des déchets laissés par une circulation ralentie et agit sur la nutrition des cellules en formation dans les couches profondes de la peau, même si aucun des composants du masque ne pénètre aussi loin dans l’épiderme.

Qu’on enlève le masque comme on enlèverait une seconde peau, qu’on le retire en le lavant ou en le gommant, il entraîne avec lui toutes les cellules mortes et toutes les poussières en surface. Quand on se lave le visage avec de l’eau et du savon, ou avec un produit en crème, il faut souvent frotter vigoureusement pour éliminer par abrasion les cellules mortes, ce qui irrite la peau. L’un des principaux avantages du masque, c’est qu’il nettoie à la fois en douceur et en profondeur.

On ignore souvent un autre avantage appréciable des masques : ils sont très relaxants et adoucissants et l’on se sent merveilleusement détendu après. L’idéal est de s’allonger après avoir appliqué le masque, de fermer les yeux et de garder le visage immobile durant le temps de séchage. On ne peut de toutes les façons ni parler au téléphone avec un masque sur le visage, ni froncer les sourcils, ni rire. Cette action relaxante et « auto dorlotant » a un excellent effet psychologique. C’est aussi un bon moyen d’économiser une séance dans un institut de beauté, car c’est beaucoup moins cher.

 

Choisir son masque

Choisir son masque visage

Il existe actuellement un grand choix de bons masques sur le marché et leur usage s’étant beaucoup simplifié, il est maintenant aisé de les utiliser chez soi. Le plus difficile est de trouver le masque qui convient à sa peau.

Il y a quatre grandes catégories de masques : les masques absorbants, les masques hydratants en crème, les gels aqueux et les masques pelliculables, auxquels s’ajoutent les masques traitants pour les peaux à problèmes. Chaque catégorie opère différemment et convient à un type de peau différent.

 

Les masques absorbants

Masque absorbant pour visage

Peaux grasses et teint brouillé demandent des masques absorbants. Celles ci durcissent fortement et il est nécessaire de se rincer le visage à l’eau après les avoir enlevées. Elles sont à base d’argiles qui absorbent le sébum en séchant. Des éléments astringents y sont fréquemment associés (citron ou alcool) pour enlever encore davantage de sébum. Ce sont les masques nettoyants les plus actifs mais ils ne doivent jamais être utilisés pour les peaux sèches qu’ils dessècheraient encore davantage. On les applique délicatement avec le bout des doigts, en une couche régulière et unie ; ils sèchent et durcissent, puis s’enlèvent à l’eau chaude. Pour les peaux très grasses, il est conseillé de les employer une fois par semaine ; deux applications par mois suffisent pour les peaux moins grasses.

 

Les masques pelliculables

Les peaux mixtes demandent des masques pelliculables. Ces masques ont la consistance de gels liquides et s’appliquent avec un pinceau ou avec le bout des doigts. En séchant, ils forment une seconde peau que l’on retire d’un seul coup. Ils sont d’un emploi agréable et la pellicule formée enlève complètement les impuretés lorsque l’on retire le masque. Certains contiennent un astringent doux pour enlever le sébum, mais en quantités réduites afin que cela n’irrite pas les zones sèches des peaux mixtes. Une application par semaine est nécessaire pour la peau grasse au centre du visage, les applications doivent être moins fréquentes pour les zones de peau sèche. En général, on les applique sur tout le visage une fois tous les dix jours environ.

 

Les gels pour le visage

Masque visage au gel

Les peaux normales s’accommodent mieux de gels aqueux, qui peuvent contenir des extraits d’algues très rafraîchissants et de masques hydratants en crème. Ceux ci sont d’un emploi facile. Ils durcissent légèrement après application mais ne sèchent pas complètement. On les essuie avec un gant de toilette et on rince ensuite. Ils sont à base de cire adoucissante associée à des éléments hydratants, apaisants et bénéfiques pour la peau, qui nettoient en douceur en même temps qu’ils lubrifient la peau. Ils comportent également des huiles végétales, des oeufs, du miel ou des germes de blé ; on les applique deux fois par semaine sur les peaux très sèches et une fois par semaine sur les peaux normales pour leur pouvoir adoucissant.

Les peaux à problèmes ont besoin des masques traitants à consistance granuleuse ; ces masques ne doivent pas être appliqués sur tout le visage. Ils peuvent contenir des substances antibactériennes qui stoppent l’inflammation des boutons mais qui peuvent aussi supprimer les bactéries utiles qui se développent normalement sur une peau saine ; il ne faut donc les appliquer que sur les zones atteintes, et avec modération. Il est souvent préférable de s’en tenir à un masque absorbant pour peau grasse, particulièrement lorsque les masques traitants irritent la peau. Les masques granuleux contiennent de fines particules de résines synthétiques ou des coques de noyaux finement broyées.

On applique le masque sur le visage par des massages doux, en petits mouvements circulaires ; les grains durs gomment les cellules mortes de la surface de la peau. Les masques granuleux ne sèchent pas et se rincent en fin d’application. Ils enlèvent les parcelles de peau sèches et rugueuses, mais ne doivent pas être appliqués sur les parties grasses du visage, car ils stimulent la production de sébum.

En raison de leur effet abrasif, ils ne sont pas conseillés pour les peaux sèches. Si vous avez la peau sensible, ne les utilisez qu’occasionnellement et avec modération.

 

Les masques hydratants

Alternez les masques. Vous pensez peut être qu’il vous faudrait plusieurs sortes de masques. Si vous avez la peau mixte, appliquez un masque hydratant sur les zones sèches ; sur les parties grasses, au centre du visage, appliquez un masque pelliculable ou un masque absorbant. La peau sèche s’accommode bien de masques pelliculables, une fois par mois, pour enlever les cellules mortes en surface mais des masques doux en crème, riches en lipides bienfaisants, lui seront bénéfiques.